Santé du colon : la diététique du Dr Shinya

Chers Lecteurs,

Précédemment, j’ai publié un bref résumé du livre du Dr SHINYA et de sa vision de la santé. Les deux principes prévalents sont la présence d’enzymes en grandes quantités dans l’alimentation pour épargner le travail du corps, et la protection du colon qui maintien le corps en santé naturellement. Alors que Seignalet s’attarde d’avantage sur la santé de l’intestin grêle et sa relation au système immunitaire, Shinya lui s’attarde sur l’hygiène du colon, sur sa flore et sa paroi, sur les gaz et les matières stagnantes, qui fatiguent le corps et accélèrent son vieillissement. Si on en croit son livre, son mode de diagnostic est la coloscopie systématique, autant dire qu’il a inséré une caméra dans 370 000 rectums à travers le monde… A partir de combien de rectums peut-on appeler cet homme un fétichiste? Voici ici une entrée en « matière » plus précise, qui permet d’observer comment s’alimenter au quotidien pour protéger notre bien aimer colon.

A EVITER

– Produits laitiers : totalement désacralisés dans ce livre, ils sont décrits comme la plaie du genre humain. Tout d’abord, irritants pour le colon, ensuite, gras, dépourvus d’enzymes – car c’est là l’intérêt majeur de ce régime – et avec un calcium très peu assimilable, voire sérieusement encrassant pour le terrain. Bien que les Japonais soient toujours considérés comme les personnes les plus saines de la planète, leur état de santé a commencé à changer radicalement après l’introduction de lait dans les repas scolaires.

– Viandes : C’est intéressant de lire qu’il préconise une alimentation à 80-90% végétale, mais tolère la présence d’une viande qui provient d’animaux de sang plus froid que l’homme. Pourquoi? Cela concerneles graisses, qui se solidifient lorqu’elles sont issues d’animaux à sang + chaud, tandis qu’elles restent liquides lorsqu’elles sont issues d’animaux froids, en particulier, le poisson. Il préconise des petits poissons pour la teneur en mercure. Ne pas dépenser plus de 90-120g de protéines/ jours

– Café, Thé vert japonais, Bonbons au sucre, Alcool, chocolat, graisses, huiles

A PRIVILEGIER

– Végétal +++ – Aliments crus ou cuits en dessous de 90°C

– Céréales complètes variées : pas d’allusion au gluten dans ce livre, ni aux intolérences. Bon, c’est un choix. Globalement le « méchant » c’est le lait avant tout. Cependant, les perticides sont les 2ds méchants et tout doit être bio et le plus complet possible, en achetant intelligent et en s’assurant de la provenance.

– L’eau ionisée : choisir une eau de qualité, ou encore plus rentable, acheter un sipositif qui rétablit un bon équilibre acidobasique et réducteur

– Super aliments préconisés : algues++++, comme tout bon japonais qui se respecte, champignons ++++, idem (Shiitake, Maitaké, Shaga, Kikurage).

– Modération sur les compléments, associer vitamines et minéraux pour leur action de co-enzyme

– Autres recommandations : Mâcher 30-50 fois chaque bouchée, éliminer régulièrement, préconise les lavements au café pour se passer des laxatifs (mouais… un peu drastique, ma foi !! ), faire de l’exercice avec modération, faire des siestes régulières, respirations et médidations quotidiennes, sexualité épanouie, amour et joie au quotidien, même après 60 ans, ne pas manger 5 heures avant d’aller se coucher.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *