Selon le Site officiel des Naturopathes du Québec :
« La Naturopathie est un ensemble de pratiques issues de la médecine traditionnelle occidentale, qui vise à préserver et optimiser la santé globale de l’individu ainsi qu’à aider l’organisme à s’auto-régénérer grâce à des moyens naturels. »

Inspirée des découvertes des hygiénistes américains du XIXème siècle, la naturopathie est une pratique qui vise à optimiser l’état de santé d’un individu, en comptant sur son propre pouvoir de guérison. Le phénomène naturel d’auto-régulation corporelle nommé “Homéostasie” est une merveille d’intelligence sur lequel le naturopathe se base pour amener le corps à se régénérer.

C’est souvent une découverte pour nos patients de prendre contact avec cette force auto-guérisseuse de leur propre corps et de lui faire confiance en lui apportant ce dont elle a besoin pour fonctionner de façon optimale. Cela va totalement à l’encontre de la vision contemporaine de la santé qui consiste à palier à un mal, plutôt qu’à installer un terrain optimal, pour ne pas qu’il s’y installe.

Les 5 fondements de la naturopathie

La naturopathie moderne repose sur 5 pilliers : les 5 « Isme ».

– Une philosophie : L’Holisme. Il consiste à considérer l’Homme comme un être complexe aux dimensions multiples. De nombreuses civilisations ont toujours tenté de comprendre la santé en intégrant différentes dimensions telles que le mental, l’émotionnel, ou le spirituel, parfois l’éthérique… La naturopathie holistique prend même en considération les plans socio-planétaires et socio-planétaires, de par le développement des médias et l’évolution de la société mondiale sur un même modèle de plus en plus occidentalisé. Il faudrait s’intéresser à chaque culture et croyance pour comprendre sa propre vision de l’homme, et ainsi comprendre la place de celui-ci sur le chemin du progrès de son Humanité et de sa Grandeur.

– Une philosophie : Le Vitalisme. On admet une force immatérielle à la base de toute vie, que le thérapeute comprend et utilise pour aider le patient à retrouver la santé. Cette “énergie vitale” porte des noms différents selon les cultures mais a une place dans chaque médecine traditionnelle de par le Monde : le Qi des chinois, le Prâna des indiens, le Pneuma des grecs, etc… Il est assez stupéfiant de constater que l’intelligence humaine a su tirer des conclusions identiques aux 4 coins du globe, sans jamais pourtant qu’il n’y ait eu de rencontre ni de brassage entre les cultures. Par la simple observation et une humilité face à la Nature, l’homme a su comprendre ce “principe de vie” et la manière dont il organise la santé de l’individu. En occident, cela à été repris par des grands médecins tels que Paul Joseph Barthez ou Théophile de Bordeu au XVIIIe siècle et même avant par Parcalces au Moyen Âge ou le chirurgien Ambroise Paré, inventeur de la suture.

– Une méthodologie : Le Causalisme. Hippocrate, père de la médecine, a fondé les bases du causalisme au IVeme siècle avant J.C. en disant cette phase apprise le premier jour d’une formation en naturopathie :
“Pour comprendre une maladie, le thérapeute doit chercher la cause de la cause de la cause.”
Pour cela il faut pouvoir appréhender le patient sous d’autres angles que sa physiologie purement physique et chimique. Il faut comprendre les dimension de force vitale (voir vitalisme), de plan émotionnel, mental et spirituel, qui ont tous un grand rôle à jouer dans le développement de la santé et de la maladie. Si une lésion ou maladie physique se fait très rapidement ressentir dans les autres plan, le sens inverse est bien plus long et pernicieux, souvent inconscient.

– Une science : L’Humorisme. C’est la compréhension de la santé par la circulation des liquides du corps ou “humeurs”. Hippocrate déja, considérait le corps rempli à 70% d’eau, répartis en 4 humeurs dont la libre circulation est un signe de bonne santé : la bile du foie, l’atrabile (ou bile noire, qui est en fait une représentation du liquide céphalo-rachidien), le sang et la lymphe. Aujourd’hui nos connaissances en anatomie nous permettent de rectifier ces fondements. En effet, le corps est constitué de :
5 L de Sang
6 L de Lymphe canalisée environ
10 L de lymphe non canalisée : le liquide interstitiel
30 L de liquide intracellulaire
Le travaille d’un humoriste, n’est non pas de monter sur les planches et faire des blagues, (haha !) mais à veiller à la libre circulation de ces liquides, s’assurer qu’il n’y ait pas de barrages (ceinture ou vêtements trop serrés, mauvaise position etc…), de surcharges de ces humeurs en acides ou en mucus (mucose ou acidose toxique) ou de carences en vit, minéraux, OE. Cet examen fera l’objet d’une consultation entière ! Puis le thérapeute décidera, en fonction de la force vital disponible (cf vitalisme) s’il lui conseillera de se détoxifier ou de se revitaliser. Tout un programme !

– Une expertise : L’Hygiénisme. Pillier inspiré d’hygiénistes américains tels que Dr Henry de Lindlahr, McFadden, Graham, John Sheel, Benedict Lust ou Florence Nightingale, et européens tels que Kneipp ou Kühne, Felke, Just, Knap, P.E. Carton, Catherine Kousmine, etc… Il consiste à proposer au client des cures très complètes : La détox, la revitalisation, la stabilisation, la cure anti-radicallaire.

10 Techniques

Les techniques utilisées par un PSN (Praticien de Santé Naturopathe) sont au nombre de 10.

– Alimentation : “Que l’alimentation soit ta première médecine” disait Hippocrate. Il est développé dans ce site à de nombreux endroits l’intérêt d’une alimentation saine, équilibrée et spécifique à chaque personne, le plus éloigné possible des produits issus de l’industrie agro-alimentaire.

– L’Exercice Physique : Pour une santé, il est essentiel de le faire bouger, afin d’éliminer, de brasser les humeurs (cf Post “Qu’est-ce que l’Humorisme?”), de faire travailler tous les systèmes du corps et le maintenir jeune.

– La Psychologie : Le naturopathe est avant tout un pédagogue, un éducateur de santé, qui est là pour éclairer son client (le mot patient est réservé à la médecine allopathique) sur sa nouvelle hygiène de vie et de créer un dialogue entre son corps et lui. De nombreux outils l’aideront à passer des caps difficiles, parfois résultats d’un questionnement profond.

– L’Hydrologie : Trop souvent oubliées, les techniques impliquant les bains (chauds, froids, etc…) sont un outil précieux pour faire circuler les humeurs et évacuer les toxines.

– La Phytologie/L’aromatologie : Les plantes sont nos alliées. Et bien qu’il faille, à mon avis, toute une vie pour s’approprier 1/100 000 des connaissances qu’elles ont à nous offrir, certaines d’entre elles, appelées les “simples”, portent bien leur nom et sont nos amies de tous les jours, tout au long de l’année. Ce sont ces plantes que le PSN sait utiliser et peut conseiller pour l’aider dans son travail de terrain.

– Le Massage-Bien-Être/ La Relaxation : Ces outils sont d’une grande aide pour une hygiène de vie saine et un quotidien plus serein. Le PSN en connaît les secrets et saura le pratiquer en toute sécurité sur ses clients.

– La Réflexologie : Auriculaire, plantaire, KNAP, sympathico-thérapie, ces techniques sont pour le praticien de santé naturopathe des outils très efficaces pour stimuler les organes qu’il souhaite solliciter dans ses cures.

– La Respiration :
Le geste le plus simple au monde, et pourtant si mystérieux et incompris. Un réel levier pour contrôler son état de stress, pour éveiller la vigilance, pour aider à dormir, pour se revitaliser… Le naturopathe apprend cette technique à ses visiteurs pour qu’ils respirent la vie plus “en conscience”!

bon cadeau

NOUVEAU ! si vous souhaitez faire cadeau d’une séance de naturopathie à un proche pour qu’il puisse en savoir plus sur sa santé, n’hésitez pas à lui offrir un bon cadeau.