Le Pain – Miracle nutritif à faire chez soi

J’entends déja les détracteurs, hurlant leur courroux à la lecture du titre : « OUUIII mais le gluteeeen, tout çaaaa »…. Alors pour dissiper tout mal-entendu, disons que ce post concerne les non-coeliaques et non intolérants, que le choix des ingrédients est capital et qualitatif, que les ferments utilisés doivent être vivants et non chimiques. Aucun four à pain n’a été blessé lors de l’écriture de ce post. Merci de votre attention. Mlle Sen

Un peu d’eau, de farine, de sel et levure pour un miracle nutritif : le pain. Les diététiciens chantent ses louanges. Partagez-le et mangez en tous. (…) Les fibres du pain, le rôle régulateur de ses glucides complexes, sa faible teneur en lipides et ses protéines végétales lui donnent une place de choix dans une alimentation équilibrée. Des compliments qui ne sont qu’un juste retour des choses. Trop souvent remplacé par des pains briochés, des pains de mie et autres biscottes, le pain du boulanger est boudé par les consommateurs…

les-painsComment donc bien choisir son pain? Il est avant tout essentiel d’aller vers des farines fraîchement moulues (“farines vivantes”) et complètes ou bien semi-complètes (tout dépend des intestins de chacun). Ainsi, on aura affaire à un élément riche en nutriments et enzymes, non dénaturé et biologique. Evitons les pains blancs, raffinés, et complètement dépourvus du moindre intérêt nutritif ! Certains boulangers reçoivent leurs grains et font leur farine eux-même. J’ai moi-même travaillé pour Serge ENÉE, boulanger traditionnel de Normandie, en France, qui utilisait son propre grain d’épeautre et de blé, et faisait cuire son pain au feu de bois. Mmmh… un délice, lorsqu’encore chaud, il vient croustiller sur nos papilles…

Et pourquoi pas le faire soi-même?

Bonne idée, pour ceux qui ont du temps… Les ingrédients sont peu coûteux! Du levain naturel ou bien de la levure de boulanger ou même les deux ! On nourrit son levain avec un peu de sucre et l’eau, puis à part on mélange nos ingrédients : farine (fraiche, si possible, on peut investir dans son moulin, bel investissement, mais assez dispendieux !), un peu de sel, d’huile d’olive et des graines de lin, de sésame ou de tournesol, voire des figues, des raisins secs… et après 10 minutes, on ajoute l’eau avec le levain et on pétrit montre en main pendant 10 minutes. On laisse reposer au moins 4 heures sous un torchon ou bien on fait légèrement chauffer à chaleur tournante dans le four à feut très bas, afin d’écourter le temps de pose. Cuisson soit en four à pain, soit en machine à pain ou au four traditionnel. Laisser bien dorer, pour plus de plaisir, et partager avec vos êtres chers, car c’est l’aliment de base du partage!

Qu’en disent les diététiciens? Le docteur Katherine Kousmine, loin de condamner cet aliment, le recommande même chaudement pourvu que la farine ait moins de 3 mois (cf “Sauvez votre corps!”). Seignalet, grand phobique du Gluten est contre le pain. Peut-on dire qu’il agresse le corps plus qu’il ne le sauve? Je ne pense pas, personnellement, car c’est un aliment extrêmement riche et très utile à la santé, qui peut apporter, si on ajoute des graines, des oméga 369 très utiles aux cellules, ainsi qu’à la paroi intestinale, des fibres utiles à la flore et au transit, et un levain très bon pour les bactéries intestinales. A condition, encore une fois, qu’il soit de bonne qualité !

texte issu du site internet : lasante.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *