Le Millepertuis : La plante de la bonne humeur !

Les jours de pluie approchant, petit post pour rappeler que le soleil n’est pas loin, grâce à une plante amie : le millepertuis (Hypericum Perforatum).

Les sommités fleuries jaune-soleil pointent leur nez dans nos campagnes, elles remplissent nos champs et embellissent les bordures des routes d’un beau jaune lumineux, pour le plus grand plaisir des yeux. Mais elles ont une vertu bien plus grande encore que de ravir les yeux : Le Millepertuis est la compagne de la santé physique et psychique.

En tisanes et teintures, elle aide le corps à surmonter la dépression et les états de souffrance psychique ou l’anxiété. On l’utilise en cure pour combattre la dépression saisonnière et les dépressions liées à la ménopause ou aux syndrômes prémenstruels. Déja il y a quelques milliers d’années, les Grecs anciens, fondateurs de la médecine occidentale, connaissaient très bien les propriétés du millepertuis pour le traitement des plaies et des blessures, des infections internes et des troubles névralgiques. A partir de la fin du Moyen Âge, son utilisation pour soigner les troubles psychologiques a pris le pas sur les autres usages.

On considérait alors le millepertuis comme une plante capable de chasser les « mauvais esprits ». Ses sommités fleuries servaient aussi à traiter la névralgie, l’anxiété, la névrose et la dépression. Au XVIIIe siècle et jusqu’au milieu du XXe siècle, les médecins éclectiques américains le prescrivaient dans les cas d’hystérie et de troubles psychosomatiques liés à la dépression. En Allemagne, la plante est aujourd’hui considérée comme un antidépresseur et prescrite sur ordonnance médicale.

Prévention contre les rechutes : Deux études indiquent que le millepertuis s’est également révélé efficace et sans danger à long terme pour prévenir une rechute. Dans l’une d’elle, qui s’est déroulée à simple insu, 426 participants sujets aux rechutes ont pris un placebo ou 900 mg d’extrait de millepertuis (WS 5570®) durant 26 semaines7. Au cours de l’autre essai, effectué au su (sans placebo), 440 sujets souffrant de dépression légère à modérée ont pris durant 1 an 500 mg d’extrait de millepertuis (Ze 117®)8. Source : passeport santé

En macération huileuse, elle donne à la solution une teinte rouge sang. On utilise cette huile pour traiter les affection cutanées, brulures et coups de soleil. Les herboristes utilisent aussil’huile de millepertuis pour une foule de maux cutanés : blessures, plaies et hémorroïdes.

Attention aux contre-indications !!!

– Certaines études prouvent que les extraits actifs du Millepertuis ont des intéractions dangereuses avec les anti-dépresseurs chimiques préconisés par les médecins. Il est donc proscrit en cas de traitement.

– De plus, ne pas utiliser le millepertuis en cas de déséquilibres thyroïdiens.

– L’utilisation prologée peut créer des allergies, accentuées par l’effet de la lumière du soleil.

Sources :

Maria Treblen, « Les simples du jardin de Dieu »
Passeport Santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *